Gestion tri, déchets, propreté

Tri des emballages et des papiers : les erreurs Ă  ne pas commettre !

Tri des emballages et des papiers : les erreurs Ă  ne pas commettre !


Depuis deux ans, les Aveyronnais déposent l’ensemble de leurs emballages en carton, papier, plastique, acier et aluminium dans la poubelle jaune. Une fois collectés, ces déchets d’emballages et de papiers sont acheminés vers ECOTRI, le centre de tri départemental basé à Millau pour être séparés par matière avant leur expédition vers des usines de recyclage.

Malgré des consignes de tri plutôt bien intégrées par les habitants, certaines erreurs circulent quotidiennement sur les tapis du centre de tri. Ces erreurs représentent 21% du flux entrant, soit un poids moyen de 13,6 kg par habitant et par an. Un chiffre qui peut sembler élevé mais qui est à nuancer puisqu’une erreur de tri pèse généralement plus lourd qu’un emballage. Toutefois, certains de ces déchets non conformes sont problématiques et peuvent causer des dommages matériels ou blesser les agents de tri.

 

Point sur les principales erreurs de tri et leurs conséquences :

  • Les déchets inflammables : les batteries, les piles, les appareils électriques et électroniques, les bonbonnes de gaz, les téléphones portables présentent un risque majeur d’incendie ou d’explosion
  • Les déchets coupants / tranchants : le verre cassé, les rasoirs, les cutters, les outils de bricolage présentent un risque de coupures et de blessures des agents
  • Les déchets hygiéniques et piquants : les seringues, les perfusions, les poches médicales, les masques souillés, les mouchoirs en papier, les couche-culotte, les tampons et serviettes hygiéniques, les pansements, les compresses risquent de contaminer les agents par des virus ou bactéries engendrant des conséquences graves sur leur santé.
  • Les déchets longs ou volumineux : les câbles électriques, la ficelle agricole, la rubalise, les films de palette, les tuyaux d’arrosage, les sangles, les bâches, les rouleaux de tapisserie, les grands cartons et les tubes, les balais, les parapluies, les pneus provoquent des blocages et des pannes. Ils dégradent également les convoyeurs ou tapis du process mécanique, obligeant un arrêt des machines durant plusieurs heures.
  • Les textiles : les couvertures, les coussins, les chaussures peuvent occasionner des pannes de machines par les bourrages provoqués dans certains équipements de séparation de la chaine de tri.
  • Les produits dangereux (soude, acide, produits décapants, produits chimiques toxiques, acides ou solvants…) :  contiennent des substances dangereuses pour la santé et l'environnement. Ils sont à l’origine de brûlures sérieuses des agents ou de pollution.

 

Pour rappel, ces déchets pourraient facilement être orientés vers les filières appropriées grâce à la vigilance et au civisme des habitants dans leur geste de tri. En effet, ces déchets peuvent être pris en charge en vue d’être recyclés, valorisés ou traités dans des filières dédiées quand ils sont apportés en déchèteries, ou dans des points de collecte spécifiques (magasin, pharmacie, borne textile, etc.).

 

Les coûts engendrés par les erreurs de tri

La présence d’erreurs de tri impacte l’ensemble des étapes de la gestion des déchets, depuis la collecte jusqu’au traitement. Elles sont souvent à l’origine de dégradations sur les équipements du centre de tri, engendrant des coûts additionnels de réparation et entraînant des arrêts de l’exploitation. Par ailleurs, ces déchets non conformes doivent être réorientés vers la bonne filière de traitement induisant des coûts de transport et de traitement supplémentaires. Ces surcoûts impactent directement les collectivités et le SYDOM.

Chaque mois, une caractérisation (prélèvement d’un échantillon de collecte) est effectuée pour chaque collectivité adhérente au SYDOM afin de quantifier le contenu des sacs jaunes de chaque territoire et de définir notamment la part de ces erreurs de tri. Cette caractérisation permet d’appliquer un tarif spécifique selon la qualité du tri de la collectivité afin d’encourager les bonnes pratiques.

Retrouvez plus d’infos sur : trionstouslesemballages.fr ou au 05 65 68 34 49

*Syndicat Départemental des Ordures Ménagères


 


Galerie photo